Manimalworld

Gazelle du Tibet (Procapra picticaudata)


La gazelle du Tibet (Procapra picticaudata), également appelé Goa, est une gazelle originaire des plateaux tibétains appartenant à la famille des bovidés. Cet animal est l'une des trois espèces formant le genre Procapra avec la gazelle de Mongolie et la gazelle de Przewalski.


Gazelle du Tibet (Procapra picticaudata)
Gazelle du Tibet (Procapra picticaudata)



DESCRIPTION

La gazelle du Tibet est une petite gazelle au corps compact et aux longs membres minces. Elle mesure entre 91 et 105 cm de long, de 54 à 65 cm de haut, pour un poids allant de 13 à 16 kg. Seuls les mâles disposent d’une paire de cornes. Celles-ci dont effilées et striées formant un léger arc vers les pointes. Elles peuvent mesurer entre 26 et 32 cm de long. Les oreilles sont grandes, étroites et pointues. Les pattes sont dotées de larges sabots et d'ergots arrondis.

La couleur du pelage varie selon les saisons. En hiver, la fourrure sur la face dorsale est généralement de couleur sable et en été elle devient plutôt grise. La partie ventrale est de couleur blanche ainsi que le croupion qui forme un cœur. La queue est courte et se termine par une pointe noire. Contrairement à d'autres gazelles, la gazelle du Tibet n'a pas de marques faciales distinctes, mais elle a de longs poils sur son museau qui créent une petite touffe sous les yeux.


Procapra picticaudata
Procapra picticaudata

HABITAT

La gazelle du Tibet est originaire de Chine et d'Inde. Bien que 99 % de sa population réside dans les plateaux tibétains, de petites populations vivent également dans certaines zones voisines des plateaux indiens.

La gazelle tibétaine semble préférer les hautes altitudes. Elle évolue dans les plaines élevées, les collines et les plateaux montagneux comportant des plantes herbacées (non ligneuses), un élément important pour son habitat. Ce bovidé peut être observé à des altitudes comprises entre 300 et 5 750 m.


Procapra picticaudata distribution
Carte de répartition de la gazelle du Tibet

ALIMENTATION

La gazelle du Tibet est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose principalement de dicotylédones herbacées et légumineuses. Cette espèce a tendance à éviter les graminées et les carex.


Goa
La gazelle du Tibet est également appelée Goa

REPRODUCTION

Chez la gazelle du Tibet, la plupart des naissances ont lieu entre juillet et août. En période de rut, les mâles sont, en grande partie, solitaires et marquent leur territoire.

Après une période de gestation d'environ 6 mois, la femelle se sépare du troupeau pour trouver un endroit sûr pour donner naissance à un seul petit. Celui-ci restera caché les deux premières semaines de sa vie. L'âge de la maturité sexuelle est inconnue pour cette espèce, mais il est probable qu'elle l'atteigne vers 18 mois. L'espérance de vie de la gazelle du Tibet à l'état sauvage est également inconnue. En captivité, certains spécimens ont vécu pendant 5 ans et 7 mois.


Gazelle du Tibet 02
Gazelle du Tibet femelle
© Alain Dragesco-Joffe

COMPORTEMENT

Les gazelles tibétaines mâles ont tendance à vivre à des altitudes plus basses, où ils établissent leur territoire pour la reproduction, tandis que les femelles montent à des altitudes plus élevées. Les femelles rejoignent les mâles au début de l'automne pour la saison de reproduction. Contrairement à d'autres ongulés, la gazelle du Tibet ne forme pas de grands troupeaux, mais vit en petits groupes familiaux. Bien qu'il arrive de temps en temps qu'ils se réunissent en grand nombre, la plupart des groupes observés ne comprennent pas plus de 10 individus et beaucoup sont solitaires.

À part l'homme, l'unique prédateur naturel local de ce bovidé est le loup. Lorsqu'elle perçoit une menace, la gazelle émet de petits cris pour alerter le groupe du danger.


Gazelle du Tibet 03
Illustration de la gazelle du Tibet

MENACES

Dans sa Chine natale, la gazelle du Tibet est surtout menacée par le développement humain et la perte progressive de son habitat. Un nombre croissant d'animaux domestiques sont également un problème, car ils sont en concurrence avec la gazelle tibétaine pour la nourriture. Le pâturage du bétail et les établissements humains restreignent l'accès à la nourriture et coupent son aire de répartition naturelle. La construction de routes a permis aux humains d'accéder à des zones qui étaient autrefois trop éloignées, diminuant ainsi les zones de pâturage. La gazelle tibétaine est également chassée pour sa viande et des trophées tels que la tête et les cornes, et cette chasse, souvent illégale, est préoccupante.

La population de gazelles du Tibet dans la région du Ladakh en Inde est particulièrement à risque. Autrefois, elle a été fortement chassée et sa population continue de décliner en raison du pâturage intensif du bétail, des chiens retournés à l'état sauvage ainsi que des maladies transmises par les animaux d'élevage. La population de gazelle tibétaine au Ladakh est aujourd'hui estimée à environ 50 individus vivants sur une superficie de seulement 100 km², alors que les populations dans d'autres régions de l'Inde ont récemment disparues.


Gazelle du Tibet 01
Gazelle du Tibet dans les plateaux tibétains
© Alain Dragesco-Joffe

STATUT ET CONSERVATION

La gazelle du Tibet est considérée comme une espèce moyennement menacée. Elle est inscrite dans la catégorie Quasi menacée (NT) sur la Liste rouge de l'IUCN.

Sur les plateaux tibétains, l'espèce se produit dans plusieurs parcs nationaux comme la réserve naturelle de Tang Chang qui est la deuxième plus grande réserve dans le monde avec une superficie de 300 000 km². La gazelle tibétaine est répertoriée comme une espèce protégée en Chine.

Au Ladakh, l'espèce nécessite des mesures de conservation d'urgence car elle est au bord de l'extinction. Un programme de récupération décrite pour la gazelle tibétaine dans cette région comprend la restauration de son habitat, la réintroduction de l'espèce dans les zones dans lesquelles elle se produisait auparavant, la résolution des problèmes liés à pâturage du bétail, et la suppression des chiens sauvages. Il est également important de travailler avec les communautés locales et de les sensibiliser sur la situation actuelle de la gazelle du Tibet.

Les mesures de conservation pour la gazelle tibétaine sont entravées par un manque d'information sur sa biologie et sur ​​les causes exactes de son déclin, de sorte que davantage de recherches sont nécessaires pour que les stratégies de conservation soient nettement plus efficaces.


Tibetan Gazelle
En anglais, la gazelle du Tibet est appelée Tibetan Gazelle
© Jan Reurink

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communGazelle Du Tibet
Autre nomGoa
English nameTibetan gazelle
Español nombreGacela del Tíbet
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleAntilopinae
GenreProcapra
Nom binominalProcapra picticaudata
Décrit parBrian Houghton Hodgson
Date1846



Satut IUCN

Quasi menacé (NT)

SOURCES