Manimalworld

Gazelle à goitre (Gazella subgutturosa)


La gazelle à goitre (Gazella subgutturosa), également appelée gazelle de Perse, est une gazelle originaire d'Asie centrale et du Moyen-Orient. Ce bovidé doit son nom à un élargissement du cou et de la gorge visible chez le mâle pendant la saison de reproduction.


Gazelle à goitre (Gazella subgutturosa)
Gazelle à goitre (Gazella subgutturosa)



DESCRIPTION

La gazelle à goitre est une gazelle mesurant de 90 à 126 cm de long, 56 à 80 cm de haut pour un poids allant de 18 à 40 kg. La queue mesure de 10 à 23 cm de long. Le dimorphisme sexuel est visible chez cette espèce, les mâles étant plus lourds que les femelles.

La couleur du pelage est généralement marron clair, mais peut varier selon les populations d'un ton clair ou presque blanc à un marron plus foncé. Quelle que soit la couleur du dos, elle devient plus soutenue au bas des flancs où la couleur brune rejoint le blanc du ventre le long d'une ligne nettement définie, parfois soulignée de noir. Les marques faciales qui caractérisent les gazelles ne sont bien visibles que chez les jeunes. Lorsque ce bovidé prend de l'âge, le front et le museau deviennent blancs, même si la bande brune reliant l'œil au museau subsiste. Ces marques sont absentes chez les jeunes comme chez les adultes dans les populations vivants dans la péninsule arabique. La queue est noire, bien visible sur les fesses blanches.

La gazelle à goitre tient son nom commun en raison d'un gonflement sur la gorge visible chez les mâles, en particulier pendant la saison de reproduction. Ce gonflement leur permet d'émettre des soufflets forts pour attirer femelles. Contrairement à la plupart des gazelles, les femelles de cette espèce sont la plupart du temps sans cornes, tandis que les mâles se vantent de longues courbes élégantes, en forme de lyre, de couleur noire qui divergent vers l'extérieur et en tournant le dos à l'extrémité. Fait remarquable, les gazelles à goitre femelles de Chine et de Mongolie sont le plus souvent dépourvues de cornes, mais plus on s'approche de l'autre extrémité de l'aire de répartition de l'espèce (péninsule arabique), plus le nombre de femelles à cornes est important. Ces cornes peuvent mesurer entre 25 et 43 cm de long.


Gazella subgutturosa
Gazella subgutturosa

HABITAT

Autrefois, la gazelle à goitre avait une large distribution allant du sud de la péninsule arabique, à travers l'Arabie Saoudite, le Yémen, Oman, les Émirats arabes unis, la Turquie, l'Iran, l'Irak, l'Afghanistan, le Pakistan, l'ancienne Asie centrale soviétique (Turkménistan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan, Kazakhstan), et en Chine occidentale dans le sud de la Mongolie. Son aire de répartition s'est réduite de manière très significative depuis le début du XXe siècle et l'espèce a maintenant disparu localement dans de nombreuses régions telles que la Géorgie, l'Irak, le Koweït, la Syrie et le Yémen. Elle est aussi au bord de l'extinction en Jordanie. Aujourd'hui, ce bovidé subsiste encore dans la péninsule arabique, en Iran, en Turquie, en Azerbaïdjan, au Kazakhstan et dans le sud-ouest du Pakistan, ainsi que dans le désert de Gobi.

La gazelle à goitre vit dans une grande variété d'habitats désertiques et semi-arides. Elle évite les zones de falaises et de ravins, les forêts où la végétation est trop dense et les régions où l'agriculture est intensive. En été, on peut l'observer du niveau de la mer jusqu'à plus de 3 000m d'altitude.


Gazella subgutturosa map
Carte de répartition de la gazelle à goitre

ALIMENTATION

La gazelle à goitre est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose d'herbes, de pousses et de feuilles. Pendant les mois d'été, elle se nourrit en début de matinée et en fin d'après-midi, mais dans les zones où le braconnage sévit, elle a tendance à être assez nocturne. Chaque gazelle mange 6 kilogrammes de nourriture par jour, soit environ 30 % de son poids corporel, et la consommation d'eau quotidienne est de deux à quatre litres.


Gazelle à goitre 02
La gazelle à goitre est un mammifère herbivore

REPRODUCTION

La reproduction de la gazelle à goitre est polygame. Le mâle s'accouple avec toutes les femelles qui se trouvent sur son territoire, tout en chassant les autres mâles. Alors que la plupart des mâles s'accouplent avec 2 à 12 femelles, rarement plus (30 femelles dans certains cas), certains n'ont accès à aucune femelle du tout. Après l'ornière, les gazelles se rassemblent en troupeaux, souvent mixtes d'environ 50 individus, mais au printemps, les mâles quittent les groupes mixtes, et chaque sexe forme des groupes indépendants. Les femelles gravides quittent leurs groupes et deviennent solitaires lorsque s'approche l'heure de la mise bas.

Après une période de gestation estimée à une durée située entre 148 et 159 jours, la femelle met au monde un seul petit. Néanmoins, la plupart des femelles adultes (75 %) ont des jumeaux, ce qui est rare chez les autres espèces de gazelles. Après la naissance, le nouveau-né va se cacher seul tandis que sa mère broute, restant néanmoins à moins de 500 m de lui. Il la suivra lorsqu'il sera assez fort sur ses pattes. La femelle allaite son petit jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge de 4 ou 5 mois. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de 9 mois et les mâles à 18 mois.

Les mâles peuvent engendrer une progéniture jusqu'à l'âge de 10-11 ans, mais en général, ils ne vivent pas plus de 5-6 ans à l'état sauvage. Les femelles peuvent porter jusqu'à l'âge de 13-14 ans, mais vivent habituellement entre 8 et 12 ans dans la nature.


Gazelle à goitre 03
Gazelle à goitre femelle

COMPORTEMENT

En été, la gazelle à goitre vit en petits groupes familiaux de moins de dix individus, tandis qu'en hiver, de grands troupeaux de dizaines, de centaines, voire de milliers (en Asie) d'animaux se rassemblent. Ce comportement grégaire coïncide avec la saison de reproduction de septembre à janvier, au cours de laquelle les mâles adultes solitaires deviennent territoriaux et utilisent l'urine et les excréments pour marquer et indiquent la propriété de leur territoire dans ce troupeau. Pendant ce temps, les jeunes mâles forment des groupes de célibataires jusqu'à 5 individus, sans territoires individuels. En revanche, les femelles et leur progéniture se rassemblent en troupeaux de 10 à 30 gazelles durant cette période.

La plupart des populations réalise des migrations saisonnières. Les troupeaux couvrent en hiver de 10 à 30 kilomètres par jour, contrairement aux habituels 1 à 3 kilomètres parcourus en été.


Gazelle à goitre 01
La gazelle à goitre est un animal grégaire

PRÉDATEURS

Le principal prédateur de la gazelle à goitre est le loup gris. Pendant l'hiver, lorsque la couverture de neige augmente, les loups deviennent des prédateurs particulièrement efficaces en raison de la vulnérabilité accrue des proies. Les tigres se nourrissent aussi de gazelles aux points d'eau, et au Turkménistan, elles sont chassées par les guépards. Les autres prédateurs connus sont le renard roux, le chien, le caracal, l'aigle impérial, l'aigle royal, l'aigle des steppes et le corbeau à cou brun.


Gazelle à goitre 04
Gros plan de la gazelle à goitre
© Les zoos dans le monde

MENACES

Tout le long de son aire de répartition, la gazelle à goitre est victime du braconnage et la perte d'habitat. Bien que largement répandues, les populations diminuent et sa répartition est inégale. Même si d'importantes populations existent encore en Mongolie et au Kazakhstan, les baisses sont largement déclarées ailleurs, et certaines populations, comme celles au Turkménistan, ont pratiquement disparu. La plupart des populations sont maintenant petites et isolées les unes des autres, les laissant vulnérables à une nouvelle réduction.

La gazelle à goitre était chassée pour sa viande et, dans une moindre mesure, pour des trophées, tandis que les populations arabes ont également souffert de captures d'animaux vivants occasionnelles pour les collections privées.

L'habitat de cette gazelle a été fortement dégradé en raison du développement économique, la conversion de terres agricoles, et le surpâturage par les animaux domestiques de plus en plus nombreux. En Asie centrale, la gazelle à goitre est également vulnérable aux effets des intempéries d'hiver. Actuellement, le nombre total de cette espèce à l'état sauvage est estimé entre 120 000 et 140 000 individus et, près de 530 spécimens vivent en captivité.


Gazelle à goitre 05
Illustration de la gazelle à goitre

STATUT ET CONSERVATION

La gazelle à goitre est considérée comme une espèce menacée. Elle est inscrite dans la catégorie Vulnérable (VU) sur la Liste rouge de l'IUCN et en Annexe II de la Convention sur les espèces migratrices (CMS).

La gazelle à goitre est légalement protégée dans tous les pays où elle réside, sauf en Iran, où, traditionnellement, ces gazelles sont utilisées pour la chasse au trophée. Même ailleurs où la protection juridique existe, la loi n'est pas nécessairement appliquée efficacement. Donc, l'espèce reste la plupart du temps dans des zones protégées comme les réserves naturelles, et peut se développer en comptant de plus en plus sur les parcs nationaux et les réserves. La plupart des pays ont des zones spéciales pour la protection des populations de gazelles à goitre, mais le niveau de protection réel à l'intérieur de ces zones dépend considérablement du plan économique et de la stabilité politique dans un ou l'autre de ces pays. Des programmes de réintroduction sont en cours en Arabie Saoudite pour créer de nouvelles populations sauvages et pourraient servir de modèle pour les futures réintroductions.


Gazelle des sables
La gazelle des sables est une sous-espèce de gazelle à goitre
© D & P Mariottini

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS reconnaît quatre sous-espèces de gazelle à goitre :

- Gazella subgutturosa hillieriana

- Gazella subgutturosa marica

- Gazella subgutturosa subgutturosa

- Gazella subgutturosa yarkandensis


Gazelle de Perse
La gazelle à goitre est également appelée Gazelle de Perse

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communGazelle à goitre
Autre nomGazelle de Perse
English nameGoitered gazelle
Español nombreGacela persa
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleAntilopinae
GenreGazella
Nom binominalGazella subgutturosa
Décrit parJohann Anton Güldenstädt
Date1780



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

Goitered gazelle
En anglais, la gazelle à goitre est appelée Goitered gazelle

SOURCES