Manimalworld

Chèvre des montagnes rocheuses (Oreamnos americanus)


La chèvre des montagnes rocheuses (Oreamnos americanus) est une chèvre sauvage appartenant à la famille des bovidés et l'unique membre du genre Oreamnos. Ce mammifère est un Caprinae vivant dans les montagnes nord-américaines.


Chèvre des montagnes rocheuses (Oreamnos americanus)
Chèvre des montagnes rocheuses (Oreamnos americanus)



DESCRIPTION

La chèvre des montagnes rocheuses est un mammifère dont la taille varie entre 1,40 et 1,55 m de long, de 80 à 90 cm de haut pour un poids moyen de 60 à 82 kg. Le dimorphisme sexuel est visible chez cette espèce, les mâles étant plus grands que les femelles. Les chèvres vivant dans le nord de leur aire de répartition montrent une plus grande différence de taille entre les sexes que celles vivant dans les régions du sud. Malgré son apparence trapue, elle est très habile dans les rochers.

La chèvre des montagnes rocheuses est un animal trapu avec une couche épaisse de poils blancs avec quelques poils dorsaux de couleur brune. Les cornes, plutôt minces, sont d'un noir pur. Elles mesurent entre 20 et 30 cm de long, et sont présentes chez les deux sexes. L’animal ne perd pas ses cornes et les cernes annuels de croissance augmentent la taille de celles-ci. De cette manière, l'âge de la chèvre peut être déterminé en comptant le nombre d'anneaux de croissance. Celles du mâle, cependant, sont plus courbées vers l'arrière que celles des femelles.

Le pelage est de couleur blanche qui se renouvelle une fois par an. Les mâles adultes muent en premier. La mue débute en juin et se termine généralement à la mi-juillet. Les femelles adultes ainsi que les jeunes perdent leurs manteaux plus tard vers la mi-août. La croissance de la couche d'hiver est terminée en novembre ou au début du mois de décembre.


Oreamnos americanus
Oreamnos americanus

HABITAT

L'aire de répartition naturelle de la chèvre des montagnes rocheuses se situe du Sud-est de l'Alaska à Washington, l'Ouest du Montana, et le centre de l'Idaho. Elle est originaire des montagnes rocheuses nordiques. L'aire de répartition naturelle de la chèvre des montagnes rocheuses se situe du Sud-est de l'Alaska à Washington, l'Ouest du Montana, et le centre de l'Idaho. Elle est originaire des montagnes rocheuses nordiques. Elles ont cependant été introduites au Dakota du Sud, au Colorado, et à Washington. Cette chèvre sauvage occupe les montagnes rocheuses abruptes ou les falaises dans les régions alpines ou subalpines. Elle préfère les prairies d'altitude jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. Elle migre en hiver dans les zones de plaine et rejoint les hautes altitudes en été. Les populations, autrefois en grand danger, se stabilisent.


Oreamnos americanus range map
Carte de répartition de la chèvre des montagnes rocheuses

ALIMENTATION

La chèvre des montagnes rocheuses est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire varie tout au long de l'année. Celui-ci se compose généralement d'herbes, de plantes ligneuses, de mousses, de lichens, de plantes herbacées, et d'autres végétations diverses. Elle obtient la plupart de son eau dans sa nourriture et grâce aux bancs de neige présents toute l'année. Elle recherche également des pierres à lécher riches en minéraux.


Chèvre des montagnes rocheuses 01
La chèvre des montagnes rocheuses est un animal herbivore

REPRODUCTION

Avant et pendant la saison de reproduction, les mâles se disputent les femelles. Ils ne se battent pas face à face, mais plutôt côte à côte, se donnant des coups de cornes sur les flancs. Leur peau épaisse les protège des dommages graves mais certains décès ont été rapportés et sont généralement associés à des blessures à la poitrine, le cou ou l'abdomen.

Chez la chèvre des montagnes rocheuses, la saison de reproduction débute fin novembre jusqu'à début janvier. La gestation dure entre 150 et 180 jours. À terme, la femelle met au monde entre 1 et 3 petits pesants de 2,5 à 3,5 kg chacun. La femelle met bas sur des falaises abruptes de son aire pour éviter les prédateurs. Les jeunes sont précoces et peuvent se lever et téter leur mère après environ 45 minutes. Dans les 2 à 3 jours, ils peuvent suivre leur mère. Les chevreaux commencent à manger de la végétation à l'âge de 1 semaine et sont sevrés à l'âge de 4 mois environ. Ils restent avec leur mère jusqu'au printemps suivant lorsque la mère donne à nouveau naissance. La maturité sexuelle est atteinte au bout de 30 mois dans les deux sexes.

Les chèvres des montagnes rocheuses vivent généralement jusqu'à ce que leurs dents soient totalement usées soit en moyenne, 12 à 15 ans à l'état sauvage et entre 16 et 20 ans en captivité. Cet âge peut être déterminé par le nombre d'anneaux annuels de croissance à l'intérieur des cornes. La plupart des chèvres, cependant, ne survivent pas plus de 12 ans. Les plus vieux mâles et femelles rapportés étaient respectivement âgés de 15 et demi et 18 ans.


Chèvre des montagnes rocheuses 02
Chèvre des montagnes rocheuses femelle et son petit

COMPORTEMENT

La chèvre des montagnes rocheuses est un animal plus ou moins sociable selon les saisons. Elle a tendance à former de grands groupes au courant de l'hiver et des groupes plus petits en été. Elle est active au lever du soleil jusqu'au milieu de la journée et à nouveau au crépuscule. Les hiérarchies de dominance s'établissent dès le plus jeune âge par le biais du comportement de jeu. Les mâles sont dominants pendant la saison de reproduction, mais la hiérarchie en dehors de la reproduction est inhabituelle. À cette époque, les femelles adultes sont dominantes, tandis que les mâles adultes sont subordonnés aux femelles et aux juvéniles.

Cette chèvre sauvage creuse de petites dépressions dans le sol d'une profondeur de 2 à 5 cm pour se reposer pendant la mi-journée et la nuit. Elle dépoussière régulièrement ces dépressions, sans doute pour éliminer les parasites et retirer les amas de poils ou de peau morte. Ces lits ont causé des dommages dans certaines populations de plantes rares et menacées dans les régions de Washington, où les chèvres de montagnes ont été introduites.


Chèvre des montagnes rocheuses 04
La chèvre des montagnes rocheuses est très agile en montagne

PRÉDATEURS

Le principal prédateur de la chèvre des montagnes rocheuses est le puma (Puma concolor). Ce félin est assez souple pour se risquer dans les montagnes et assez grand pour chasser et tuer une chèvre adulte.

L'ours noir américain peut parfois s'attaquer à une chèvre lorsqu'elle se trouve en plaine, mais si elle reste sur la montagne, il serait extrêmement difficile à l'ours de l'attraper. Les jeunes peuvent être la proie des aigles. Les loups, coyotes et lynx roux sont également connus pour s'attaquer à ce bovidé.


Chèvre des montagnes rocheuses 03
Gros plan d'une chèvre des montagnes rocheuses

MENACES

Les populations de chèvres des montagnes rocheuses ont grandement diminué en raison de la chasse excessive suite à l'arrivée des colons européens. Au milieu des années 1900, des spécimens ont été réintroduits dans certaines régions où elles avaient été décimées comme en Alaska, Idaho, Montana, Washington, et l'Alberta. Tout au long des années 1900 elles ont également été réintroduites en dehors de leur de répartition originelle pour la chasse au trophée.

Aujourd'hui, les principales menaces pesant sur l'espèce sont la surexploitation, en particulier des femelles, l'augmentation des perturbations humaines dans les habitats autrefois isolés, la réduction de la quantité et de la qualité des pâturages, la fragmentation de l'habitat due à l'utilisation des terres par l'homme, les changements climatiques qui peuvent isoler des populations et l'abattage d'arbres dans leur aire d'hivernage forestier.


Chevreaux des montagnes rocheuses
Chevreaux des montagnes rocheuses

STATUT ET CONSERVATION

La chèvre des montagnes rocheuses n'est pas considérée comme une espèce menacée dans la mesure où les populations sont estimées comme stables. Elle est inscrite dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN et n'a aucun statut spécifique sur les Annexe de la CITES.

Elle est écartée de tout danger d'extinction car elle se produit dans certaines zones protégées comme le parc national de Yellowstone où la chasse est contrôlée. De plus, la chasse est interdite dans tous les endroits où ces chèvres sauvages sont en déclin en nombre, comme la chaîne des Cascades de Washington. Les chèvres dans cette région sont marquées avec des colliers GPS pour suivre leurs progrès, et savoir pourquoi leur nombre diminue lentement.

Afin de continuer à protéger cette espèce, il est recommandé notamment de réduire les activités humaines dans les habitats où les populations sont en déclin ou statiques, de restaurer la qualité et la quantité de pâturage et de réduire les fragmentations dans les aires historiques en maintenant la connectivité entre les différents habitats.


Chèvre des montagnes rocheuses 06
Portrait de la chèvre des montagnes rocheuses

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS ne reconnaît aucune sous-espèce de chèvre des montagnes rocheuses. Néanmoins, certains auteurs en reconnaissent au moins huit :

- Oreamnos americanus columbiae

- Oreamnos americanus columbianus

- Oreamnos americanus dorsatus

- Oreamnos americanus kennedyi

- Oreamnos americanus lanigera

- Oreamnos americanus missoulae

- Oreamnos americanus montanus

- Oreamnos americanus sericeus


Rocky Mountain goat
En anglais, la chèvre des montagnes rocheuses est appelée
Rocky Mountain goat

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communChèvre des montagnes rocheuses
English nameMountain goat
Rocky Mountain goat
Español nombreCabra blanca
Cabra de las Rocosas
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleCaprinae
GenreOreamnos
Nom binominalOreamnos americanus
Décrit parHenri-Marie Ducrotay de Blainville
Date1816



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Oreamnos americanus 01
La chèvre des montagnes rocheuses

SOURCES