Manimalworld

Antilope de Clarke (Ammodorcas clarkei)


L'antilope de Clarke (Ammodorcas clarkei) est une antilope africaine appartenant à la famille des bovidés. Elle est l'unique espèce formant le genre Ammodorcas. L'antilope de Clarke est également connue sous le nom de Dibatag.


Antilope de Clarke (Ammodorcas clarkei)
Antilope de Clarke (Ammodorcas clarkei)
© AWWP



DESCRIPTION

L'antilope de Clarke est une antilope au long cou mesurant de 1,52 à 1,68 m de long, entre 80 et 88 cm de haut, pour un poids allant de 22 à 35 kg. La queue mesure de 25 à 35 cm de long. Le dimorphisme sexuel est présent chez cette espèce, les mâles étant plus lourds que les femelles. Les cornes, présentes uniquement chez les mâles, sont fortement annelées et inclinées vers l'avant. Celles-ci mesurent entre 10 et 25 cm de long.

Le pelage de cette antilope est gris fauve uniforme et la partie ventrale est blanche. Deux bandes blanches marquent la tête, du mufle à la base des cornes. Il y a aussi une bande de couleur châtain sur le nez.

Le corps est mince, les jambes et le cou sont longs et minces. Le nom de Dibatag lui vient du dialecte somalien qui veut dire "queue debout", car quand l'animal est alarmé par un danger, il s'enfuit en redressant la tête et la queue. Ce bovidé a de grands yeux, de longues oreilles à pointes noires et un museau allongé mais très conique.


Ammodorcas clarkei
Ammodorcas clarkei

HABITAT

L'aire de répartition de l'antilope de Clarke se situe en Éthiopie et en Somalie. On le trouve dans la région d'Ogaden en Éthiopie orientale et les régions adjacentes du Nord et du centre de la Somalie. Il occupe les régions semi-arides comportant des buissons épineux de hauteur moyenne, les savanes d'épineux et les plaines comportant des mosaïques de bosquets et de prairies. Il préfère les sols sablonneux peu caillouteux, riches en sols rouges d'oxyde ferreux, caractérisé par de nombreuses termitières, et évite les fourrés denses et les sols trop caillouteux. Sa gamme altitudinale se situe entre 200 à 1 200 m.


Ammodorcas clarkei map
Carte de répartition de l'antilope de Clarke

ÉCOLOGIE

L'antilope de Clarke est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose essentiellement de feuilles, de petites pousses des buissons et des arbres et de baies. Son long cou lui permet d'atteindre les hautes branches. Comme la gazelle de Waller, cet animal peut également se tenir debout sur ses pattes arrière pour atteindre sa nourriture dans les arbres. Il se nourrit le matin et tard dans l'après-midi, passant les heures chaudes à l'ombre.

La principale période de reproduction coïncide avec la saison des pluies, entre mars et mai. La gestation dure entre six et sept mois, après laquelle, la femelle met au monde un seul petit. Il passera les premiers temps de sa vie à l'abri d'un buisson, jusqu'à ce qu'il soit assez robuste pour suivre sa mère. La maturité sexuelle est atteinte entre douze et dix-huit mois.

Le dibatag est un mammifère diurne de nature solitaire ou sociale. On peut l'observer soit seul ou en petits groupes familiaux composés de trois à neuf individus. Le mâle est généralement territorial et marque son domaine avec ses excréments. Il le défend contre les autres mâles grâce à ses cornes ou en essayant de faire perdre l'équilibre à son adversaire.


Antilope de Clarke 01
L'antilope de Clarke est un mammifère herbivore

PRÉDATEURS

En plus de l'homme, qui est son plus grand prédateur, l'antilope de Clarke est une proie potentielle pour le lion, le guépard, la hyène rayée, la hyène tachetée et le lycaon. Lorsqu'un danger se présente, l'antilope se cache dans la végétation et, avec son long cou, elle regarde par-dessus le buisson pour évaluer le danger. L'animal reste immobile jusqu'à ce que l'ennemi l'ait repéré puis s'enfuit tête et dos voûté utilisant une démarche ressemblant au galop.


Dibatag
Illustration du Dibatag

MENACES

La sécheresse et la dégradation de son milieu naturel affectent l'ensemble de l'habitat de l'antilope de Clarke. En Somalie, l'instabilité extrême politique et les conflits civils et militaires périodiques au cours des vingt dernières années, ainsi que l'absence de tout contrôle du gouvernement central ont abouti à une augmentation des armes à feu, la surexploitation et le manque de protection de la faune. L'exploitation incontrôlée des arbres et des broussailles pour le charbon de bois, exportés en grande quantité pour les pays du Golfe, est susceptible d'affecter négativement l'habitat de l'espèce.

La chasse est également une menace en Éthiopie, mais la vigilance du bovidé ainsi que sa timidité en fait une proie difficile à chasser, même si sa viande est préférée en raison de son excellent goût.


STATUT ET CONSERVATION

L'antilope de Clarke est considérée comme étant une espèce menacée. Elle est inscrite dans la catégorie Vulnérable (VU) sur la Liste rouge de l'IUCN.

Actuellement, il n'existe aucun parc national protégé dans son aire de répartition. Une création d'une population captive a été proposée et reste à l'étude. Il devient urgent de lancer une action de conservation efficace dans les parties de son aire de répartition où cela peut être possible, par exemple, le sud de l'Ogaden. Les facteurs négatifs continuent d'avoir une incidence sur l'espèce et son statut est susceptible de s'aggraver si ceux-ci ne sont pas atténués au plus vite.


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communAntilope de Clarke
Autre nomDibatag
English nameClarke's gazelle
Español nombreGacela de Clark
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleAntilopinae
GenreAmmodorcas
Nom binominalAmmodorcas clarkei
Décrit parMichael Rogers Oldfield Thomas
Date1891



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

SOURCES